La ré-ouverture de SURF SNOWDONIA au Pays de Galles le 28 août 2015 après une période de mise au point a été l’occasion pour nous de tester cette nouvelle vague.

Nous avons pris beaucoup de plaisir à faire cette expédition et à travers cet article, nous allons raconter quelques faits marquants de cette expérience !

 

 

L'AVANT SESSION

 

Implanté au milieu d'une vallée montagneuse, le site SURF SNOWDONIA est construit sur une friche industrielle d'aluminium dont les coûts de dépollution ont été estimés à 6 millions d'euros.

SURF SNOWDONIA a la particularité d'avoir dans son "jardin" une centrale hydro-électrique qui fournit directement eau et l'électricité de source renouvelable en circuit (très) court.

Ce qui nous a frappés lors de notre arrivée est la taille du bassin : immense. Imaginez un bassin de 300m*100m, soit plus de quatre terrains de football homologués ! Même après avoir visité le prototype plus petit en Espagne, la vague qui déferle toutes les deux minutes fait son effet... et, comme à l'océan, elle captive en tant que source de plaisir.

 

 

 

:: Ce petit bateau jaune permet aux techniciens de Wavegarden

d'accéder à la salle des machines.

 

 

 

 

:: Illustration graphique du site & du fonctionnement de la machine à vagues

 

 

 

Après trois semaines d’ouverture, SURF SNOWDONIA réalise un beau démarrage en attirant sur son site près de 14 000 visiteurs. Proche de grandes villes telles que Liverpool et Manchester (2 heures de route en moyenne), nous pouvons comptabiliser autour du bassin ce jour là à midi pas moins de 300 curieux ! Impressionnant pour un début dans une région où la pratique du surf est plutôt ponctuelle ! En effet les conditions météorologiques "rudes" (froid, vent on-shore fort etc) n'aident pas. Heureusement, Bordeaux est plus complémentaire sur ce point ;) Le restaurant et le bar sont bien remplis, l'ambiance est familiale. Chaque déferlement de vague attire les regards, et les discussions s'arrêtent le temps du passage de l'onde, environ toutes les deux minutes.

 

Au total, le site est réparti sur quatre bâtiments. Le premier, entièrement vitré sur la face orientée vers le bassin, regroupe principalement l’accueil dont le personnel est aimable et serviable, le restaurant/bar qui sert de la nourriture très "british"(oeuf, bacon etc), ainsi que les vestiaires et les locaux administratifs.

 

 

 

:: Grâce à de grandes baies vitrées, vous pouvez rester au chaud et profiter

d'une vue imprenable sur la vague !

 

 

:: Les vestiaires fonctionnels ressemblent à ceux d’une piscine classique.

 

 

 

Un second bâtiment appelé "Surf Academy" regroupe les activités dédiées à la préparation au surf : cours, brieffing vidéo, échauffement, distribution de lycras (la couleur variant en fonction du niveau), stockage de planches etc…

 

 

 

 

 

Le rez de chaussée du troisième bâtiment est dédié aux enfants avec des modules de jeux et un magasin d'accessoires de surf (surfshop). Le dernier bâtiment, plus modeste, intègre la salle de contrôle de la machine à vagues Wavegarden (plus d'informations sur la technologie: www.wavegarden.com). Il regroupe également les vestiaires et sanitaires dédiés au "Pods" : petits chalets pour loger 4 personnes, au rapport qualité/prix plutôt décevant par rapport à l’ensemble du site.

 

 

 

:: Salle de contrôle de la vague par les techniciens Wavegarden

 

 

 

:: Un pod pour 4 personnes. Compter 140 euros/nuit.

 

 

 

D'après les responsables sur place, SURF SNOWDONIA a permis la création d'une centaine emplois sur site et des dizaines d'emplois indirects.

 

 

 

 

LE BASSIN A VAGUES SURFABLES

 

 

 

 

La technologie Wavegarden choisie pour le site utilise une pelle mécanique (à l'image d'un chasse-neige qui repousse la neige) placée sous le ponton et animée par un mécanisme de traction similaire à celui des télésièges des stations de ski. De grosses poulies hors d'eau, situées sous le pont, se mettent en action quelques secondes avant la création de la vague surfable, dans l'eau: c'est le signal ! La pelle commence à déplacer une importante masse d'eau qui a besoin de quelques mètres pour gonfler avant de devenir une vague surfable. Avec une dimension de bassin de 300 m de long et un ponton central de 220 m, la vague de SURF SNOWDONIA va déferler (pour les experts et intermédiaires) sur environ 120 m (un peu moins pour les débutants qui récupèrent la mousse de la vague). Par mécanisme d’aller/retour, le système récrée une vague droite et une vague gauche de chaque côté du ponton.

 

Le temps de « retour au calme » (dissipation des ressacs) du bassin est d’environ 1min30 à 2min. Entre les séries dans une eau de saison à environ 16°C, l'attente en combinaison néoprène 3/2mm d'épaisseur est largement supportable !  Par session, SURF SNOWDONIA place six surfeurs de niveau Expert, quatre surfeurs de niveau Intermédiaire environ une vingtaine surfeurs de niveau Débutant.

 

 

 

:: Compétition RED-BULL avec plus de 2500 personnes massés. Septembre 2015

 

 

 

 

PLUSIEURS VAGUES, PLUSIEURS NIVEAUX

 

La vague experte

 

Cette vague offre un take-off relativement facile. Attention toutefois, il faut ramer fort ! La poussée de la pelle éloigne le surfeur du ponton et, si le vent est établi, cela augmente les chances de manquer sa vague. Et oui, même les vagues artificielles dépendent des conditions météorologiques. Le démarrage se réalise sur une épaule réduite, dans un petit périmètre proche du ponton ( de 2 à 3 m maxi) :  sur la première partie de la vague assez molle il est important de rester en haut de vague (et même de pomper) pour bénéficier dès que possible de la descente pour rentrer dans la face de la vague. Un peu de retard peut facilement faire perdre la section de déferlement.

Par la suite, une seconde section plus rapide ouvre (en micro-casquette dépendamment du vent) puis une dernière partie de vague, la plus belle (creuse), permet de bénéficier de toute la taille (1,8 m officiellement) pour pouvoir enchaîner plusieurs manœuvres (roller, etc). Cette dernière partie de vague permet un perfectionnement assez rapide de sa propre technique. Néanmoins, le plaisir est de courte durée  à cause de la proximité avec la zone débutant qui ne permet pas d'exploiter complètement au risque de heurter quelqu’un avec sa planche...

 

 

 

 

:: Vague experte au take off

 

Cette vague experte dure environ quinze secondes. Avec 27 mouvements de pelle en une heure, ce sont 9 vagues par personne que l’on peut prendre. Trois personnes sont reparties de chaque côté du ponton permettant ainsi de surfer alternativement des droites ou des gauches.

 

 

 

La vague intermédiaire (ou inside)

 

Plus rapide, plus technique, plus creuse et déferlant à 70 cm dans une faible quantité d'eau, la vague intermédiaire dure 4-6 secondes et offre la possibilité de réaliser des petits tubes en body. Elle devrait être améliorée selon les dires du fondateur de Wavegarden présent sur le site. Ce sont environ 13 à 14 vagues dans l’heure (environ 108 secondes de glisse) qui peuvent être surfées

 

 

 

:: Vague intermédiaire au take off

 

 

 

La vague pour débuter

 

A chaque fin de vague expert, une « mousse » résultant de la fin de l'onde (photo ci-dessous) de 40 cm environ permet d’apprendre en toute sécurité les gestes de base du surf : le placement, la rame, le levé sur la planche etc. Chaque pratiquant débutant a une vague toutes les quatre minutes.

 

 

 

:: La vague débutant peut se reformer et ouvrir sur les cotés en toute sécurité

 

 

 

:: Planche en mousse pour débuter

 

 

Les planches mousses mises à disposition à la location sont de la marque SOFTECH.

Un point particulièrement positif est la qualité des combinaisons proposées à la location. Il s’agit en effet de matériel haut de gamme, à la pointe de la technologie (Combinaison  Flash Bomb/E Bomb Rip Curl) pour résister au froid Gallois !

 

 

 

L’APRÈS-SESSION

 

:: Travailler de son ordinateur en prenant un café après une session, ça vous tente ?

 

La vague procure beaucoup de plaisir. Le sentiment de pouvoir progresser rapidement domine même si les vagues doivent être améliorées pour offrir une expérience attendue par les surfeurs bordelais. Pas de doute, l'eau fait son effet relaxant et on ressort de la session avec une sensation de plénitude comme à l’Océan. Prendre 10 vagues par heure est physique et suffisant pour ressentir le fait d’être "rassasié" mais pour les plus motivés l’envie d’y retourner immédiatement domine (notre cas :)) !  Le point positif est que le bassin et l'environnement permettent de trouver une certaine intimité appréciable, suffisamment loin du public qui vient photographier les surfeurs en action pour ne pas se sentir observé.

 

 

 

LE BILAN

 

Cette expérience nous a permis de confirmer une chose essentielle à nos yeux : le plaisir est au rendez-vous pour tous les niveaux de surfeurs et conforte la pertinence d’un tel équipement à Bordeaux, région culturellement surf ! SURF SNOWDONIA est le premier site en exploitation commerciale de la technologie Wave Garden, le planning d'ouverture était très serré. et cela aurait entraîné des imprévus à la construction et a affecté la qualité finale de la vague. Néanmoins, ce site constitue une bonne première référence. Il est important de considérer les futures ouvertures de sites commerciaux avec notamment AUSTIN au Texas (mi-2016) qui permettront de largement perfectionner la vague et éprouver les différentes technologies

 

Si vous aussi vous l'avez ou allez l'essayer, continuez à proposer vos idées et participer aux discussions dans les futurs ateliers de notre espace "LABORATOIRE VIVANT". Ensemble, faisons naître à Bordeaux le "surfpark" de nos rêves !

 

 

 

 

 

 

 

 

NOS POINTS POSITIFS

- Section finale de la vague experte rapide et agréable ;

- Sentiment de convivialité et de partage plutôt que de compétition au pic ;

- Outil de perfectionnement idéal pour les débutants ;

 

 

NOS POINTS A AMÉLIORER

- Pour les experts, vague un peu molle au démarrage et épaule courte (pas de barrel);

- Prix

- Habiter le lieu et le faire vibrer à l'année !